Si je t'oublie, Jérusalem...

Revenir aux autres Threads


Si je t'oublie, Jérusalem...

Envie de comprendre la question de Jerusalem ? C'est par ici.

Il y a 3.000 ans de ça, en -1.000 ans avant JC, donc, Jérusalem est d'abord une ville, bâtie par le roi David (celui du combat contre Goliath), qui en fait la Capitale du peuple juif.


C'est son fils Salomon qui édifie le 1er temple (une énorme Synagogue, en fait).

Le Salomon, c'est celui du bébé qu'il proposait de couper en 2 pour voir qui est sa vraie mère... pas le Salomon de Rabbi Jacob, même si vous l'avez compris : dans les 2 cas, Salomon est juif !


Mais en -586, quatre siècles après sa fondation, les Babyloniens (ancêtres des irakiens) menés par leur roi Nabuchodonosor, envahissent le Royaume juif, détruisent le temple de Jerusalem, et en chassent les juifs, dont beaucoup sont utilisés comme esclaves à Babylone....


Exilés, loin de Jérusalem, les juifs pleurent pour la 1ère fois leur royaume perdu.

C'est à cette époque que le Prophète Jérémie écrit son psaume le plus célèbre:

Sur les rives du Fleuve de Babylone
Nous étions assis et nous pleurions
En nous souvenant de Sion.


Vous avez remarqué qu'il est question de Sion...

Sion, c'est le nom de Jerusalem dans la Bible, car c'est sur le mont Sion qu'à commencé l'édification de Jerusalem.

Et vous l'aurez deviné par vous-mêmes : c'est du mot Sion que vient le mot Sionisme.


Si je vous laisse libre de choisir votre définition du sionisme, je vous donne la mienne :

"Mouvement né de la nostalgie de Sion, permanente chez les juifs depuis la destruction 1er temple, et visant au rétablissement d'un Foyer pour les juifs sur leur terre ancestrale".


Dans le même psaume, on trouve aussi ces mots :

Si je t'oublie, Jérusalem, que ma main droite se dessèche !
Que ma langue s'attache à mon palais, si je ne me souviens de toi
Si je ne fais de Jérusalem le principal sujet de ma joie !


Je reviens sur le début du Psaume :

"Sur les rives du Fleuve de Babylone, nous étions assis et nous pleurions, en nous souvenant de Sion."

Ces mots sont vieux de 2.500 ans, et pourtant, depuis, tous les peuples opprimés les ont repris à leur compte...


C'est le sujet de l'Opera "Nabucco", de Verdi (en fait, Nabuchodonosor).

Saviez-vous que cet Opéra a même contribué à l'indépendance italienne (les initiales de Verdi devenant "Victor Emmanuel Rei De Italia")

Je vous laisse écouter...


C'est aussi un thème de toujours des esclaves noirs.
Un psaume chanté en gospel, reggae, disco...

Ma version préférée était dans Mad Men :

By the waters, the waters of Babylon
We lay down and wept, and wept, for thee Zion
We remember thee, remember thee,
Remember thee Zion


Exilés à Babylone, les juifs parviennent à rentrer chez eux, aidés par les Perses, grâce au roi Cyrus le Grand.

Et la première chose qu'ils font en revenant à Jerusalem, c'est d'y reconstruire un temple : le Second Temple.

Dont il ne reste aujourd'hui à peu près qu'un mur.


Car en effet : 6 siècles plus tard, en 70 après Jésus Christ, ce sont les Romains qui envahissent le Royaume juif... Et malgré une résistance acharnée, l'armée romaine est victorieuse, et ordonne de raser le temple des juifs : le second temple.


Si vous avez lu Flavius Josephe, vous savez que pour punir les juifs de leur résistance, les romains décidèrent d'effacer toute trace de la culture juive et de la présence juive sur place, et donc, non seulement de raser le temple, mais aussi de renommer la Judée en Palestine !


Beaucoup de juifs refusant de vivre sous le joug des romains firent le choix de s'exiler : ainsi commença la Diaspora du peuple juif, et leur éparpillement partout dans le monde, de pays en pays.

Quant aux Romains... comme les autres, ils ne seront finalement que de passage.

Car après les romains, vinrent les Byzantins, puis les Perses, puis les Arabes, puis les Seldjoukides, puis les Croisés, puis les Mamelouks, puis les Ottomans, puis enfin, l'Empire Britannique... 2000 ans...

Et les juifs, pendant ce temps là ? Il n'y en avait plus ? Mais si !!


1) Il y a toujours eu une présence juive, des synagogues, des cimetières juifs, de manière ininterrompue depuis l'antiquité.

2) Pendant ces 2.000 ans, personne n'a jamais fait de Jerusalem la capitale de quoi que ce soit

3) Pendant ces 2.000 ans, les juifs ont pleuré Jerusalem


4) En Diaspora, les juifs ont préservé intact le souvenir de Jerusalem, le répétant dans leurs prières quotidiennes, de génération en génération "L'an prochain à Jerusalem", et se tournant vers Jerusalem pour prier

5) Et depuis, les juifs jeûnent 1 jour par an pour Jerusalem !

La permanence d'une présence juive en Palestine est avérée par les historiens, et la Littérature, ce ne sont pas que les juifs qui le disent.

Les littératures européennes, arabes ou perses, regorgent de preuves.

Lisez Chateaubriand, ou l'historien perse Muhammad ibn Ahmad Shams


Il y a 1.000 ans, ce dernier témoignait que les Juifs constituaient la population majoritaire de Jerusalem.

Mieux : en 1864, le British Council faisait le recensement suivant :
- 8.000 juifs
- 4.500 musulmans
- 2.500 chrétiens.

Tous les chiffres : https://en.wikipedia.org/wiki/Demographic_history_of_Jerusalem


Venons en maintenant à 1967 : pour commencer, rappelons qu'en 67, la Jordanie occupe ILLEGALEMENT Jerusalem depuis 1948 : les arabes venaient de refuser la création d'un Etat juif par l'ONU, et toutes les armées arabes ont attaqué ensemble Israël pour jeter les juifs à la mer.


Ils ont attaqué, et il ont perdu, mais quand la guerre a pris fin, la Jordanie avait envahi l'essentiel de ce qui aurait du être l'Etat pour les arabes de Palestine, dont une partie de Jerusalem. Et les juifs vivant sur place, eux, ont été chassés, et leur biens volés.

Regardez


Pour la PREMIERE fois de TOUTE son Histoire longue de 3000 ans, Jérusalem était coupée en 2: une partie étant occupée par les Jordaniens, et une autre par les israéliens, qui en ont immédiatement fait leur Capitale.

Les jordaniens, eux, ont détruit synagogues et cimetières juifs.

Entre 1948 et 1967, la partie de Jerusalem qui est aux mains des Jordaniens n'est ni développée, ni rénovée.

Le soit-disant "3ème lieu saint de l'Islam" ne l'est devenu qu'en 1967, en réalité !

D'ailleurs, quand ils en avaient le contrôle, en ont-ils fait leur capitale ? NON.


En 1967, Israël fait face à toutes les armées arabes, à un contre 10, et parvient, seule, à anéantir complètement les armées Egyptiennes, Syriennes, et Jordaniennes... en 6 jours.

Pourtant, les arabes étaient sûr d'eux !
Regardez quand ils ont demandé à l'ONU de partir ...


En 1967, Jerusalem a été réunifiée : sa séparation en 2 n'avait aucun fondement historique, et il était illégal, Jerusalem est depuis toujours, et pour toujours, la capitale indivisible du peuple Juif et de l'Etat d'Israel.

Et à propos de 3ème lieu saint de l'Islam :
- Les juifs se tournent vers Jerusalem pour prier, les musulmans lui tournent le dos et se tournent vers la Mecque
- Jerusalem est mentionné 669 fois dans la Torah, et 0 fois dans le Coran


Alors, Jérusalem : Capitale de quoi ?


Mes autres threads